Nikon D3300 - Avis, prix et fiche technique.

Nikon D3300 test et avis
4.1/5

Le Nikon D3300 est un appareil photo d’entrée de gamme solide pour les tireurs qui passent à un reflex numérique, mais il n’est pas tout à fait digne d’être nommé Editors ‘Choice.

Qualités du Nikon D3300

  • Compacte et léger.
  • Comprend une petite lentille stabilisée optiquement.
  • Mode Guide pour les débutants.
  • Capteur 24 mégapixels sans OLPF.
  • Excellent détail JPG à haute sensibilité ISO.
  • Capture d’image à 4,9 ips.
  • Prise en charge de la prise de vue brute.
  • vidéo 1080p60.
  • Entrée micro pour la vidéo.

Points faibles du Nikon D3300

  • ACL fixe.
  • Beaucoup de bruit numérique
  • Prise de vue en rafale limitée.
  • Petit viseur pentamiroir.

Le Nikon D3300 (400€ avec objectif 18-55 mm) est la dernière version du reflex numérique d’entrée de gamme de Nikon. L’appareil photo de 24 mégapixels est livré avec une version repensée et pliable de l’objectif zoom du kit standard, et sa conception de capteur omet un filtre passe-bas, une fonctionnalité qui était exclusive aux appareils photo haut de gamme jusqu’à très récemment. C’est un bon choix pour les tireurs qui travaillent encore à l’apprentissage de la photographie grâce à un mode guide intégré à l’appareil photo, et il est assez léger et compact. Il n’évince pas tout à fait notre choix des éditeurs pour les reflex numériques de moins de 850€, le Nikon D5200 (600€ sur Amazon).

Conception et fonctionnalités

Le D3300 (250€ chez Amazon) est étonnamment compact si l’on considère qu’il s’agit d’un D-SLR. Il ne mesure que 3,9 x 4,9 x 3 pouces (HWD) et pèse 15,2 onces sans objectif. La fixation de l’AF-S DX Nikkor 18-55 mm f/3.5-5.6G VR II inclus (698,00 $ sur Amazon) rend la profondeur d’environ 5,8 pouces et ajoute 6,9 onces de poids. 

C’est avec l’objectif replié pour le stockage ; il s’allonge un peu lors de l’utilisation et change également de longueur lors du zoom. Le D3300 n’est pas le plus petit reflex au monde ; cet honneur revient au Canon EOS Rebel SL1 (600€ sur Amazon) – il mesure 3,6 sur 4,6 sur 2,7 pouces et pèse 14,4 onces. Si vous achetez en fonction de la taille, vous pouvez également envisager de regarder le marché des appareils photo sans miroir ; des modèles comme le Samsung NX300 (500€ ) sont plus petits et plus légers et utilisent des capteurs d’image de même taille que la plupart des reflex.

Un avantage que vous obtiendrez avec un reflex numérique par rapport à un appareil photo sans miroir est un viseur optique. Comme la plupart des reflex de cette classe, le D3300 utilise un viseur à pentamiroir pour éclairer votre œil. Les miroirs réfléchissent la lumière de l’objectif de l’appareil photo et de l’écran de mise au point pour amener l’image à votre œil, mais il ne montre que 95 % de ce que l’objectif voit, coupant les bords extérieurs. 

Un viseur pentamiroir est un grand pas en avant par rapport aux minuscules viseurs à tunnel qui étaient autrefois monnaie courante dans les point-and-shots de poche, et si c’est ce à quoi vous êtes habitué, ce sera une belle mise à niveau. Mais de nombreux appareils photo plus chers, comme le D7100 ciblé par Nikon (698,00 $ sur Amazon), utilisent un morceau de verre solide appelé pentaprisme au lieu de miroirs avec une couverture de cadre de 100 %. 

L’avantage est une image plus grande et plus lumineuse, mais ils sont plus coûteux et ajoutent du poids à la caméra. Si vous exigez un viseur optique plus sérieux, pensez au Pentax K-500 d’entrée de gamme (698,00 $ chez Amazon) ou à son jumeau étanche, le K-50 (600€ chez Amazon); ce sont les deux seuls appareils photo de cette classe avec un viseur pentaprisme.

Si vous voulez simplement prendre des photos de haute qualité et que vous ne vous souciez pas moins des f-stops et des vitesses d’obturation, vous voudrez passer le D3300 en mode Guide. Il y a un réglage pour cela sur le cadran de mode supérieur, et il activera un mode qui change automatiquement les paramètres pour capturer le type de photo que vous recherchez. 

Les options de base incluent Auto, Pas de flash, Sujets éloignés, Gros plans, Visages endormis, Sujets en mouvement, Paysages, Portraits, Portraits de nuit et Paysages de nuit. Il existe également un mode avancé qui a des paramètres nommés Adoucir les arrière-plans, Apporter plus de mise au point, Figer le mouvement (personnes), Figer le mouvement (véhicules), Afficher l’écoulement de l’eau, Capturer les rouges dans les couchers de soleil, Prendre des photos lumineuses, Prendre des photos sombres (faibles), et Réduire le flou.

D3300 avis

Ceux-ci sont tous présentés avec des vignettes montrant l’effet que vous obtiendrez. C’est un peu plus intuitif que les différents modes Scène que vous voyez sur de nombreux cadrans de caméras physiques (bien qu’ils soient là aussi). 

Une fois que vous avez pris une photo, vous pouvez également utiliser le Guide pour vous aider à effectuer des modifications dans l’appareil photo ; vous pouvez recadrer des photos, ajouter des étoiles, créer une photo en noir et blanc avec des couleurs sélectives toujours visibles, donner aux images un aspect de type diorama, ajouter un effet de flou artistique ou modifier les images pour qu’elles ressemblent davantage à une peinture. 

Des options de retouche d’image supplémentaires sont disponibles via le menu de l’appareil photo.

Si vous êtes un peu plus averti, photographiquement parlant, le D3300 offre un contrôle manuel, ainsi que les modes programme standard, priorité à l’ouverture et priorité à l’obturation. Les commandes avant sont rares; il n’y a qu’un bouton Fn programmable (il peut être réglé sur la taille de l’image, l’ISO, la balance des blancs et le D-Lighting actif) et relâche pour lever le flash et détacher l’objectif. 

Sur la plaque supérieure, à droite du viseur, se trouvent le sélecteur de mode, le bouton d’enregistrement vidéo, le bouton Info, le bouton de compensation d’exposition, ainsi que l’interrupteur d’alimentation et le déclencheur.

À l’arrière, vous trouverez l’AE-L/AF-L et le seul cadran de commande de l’appareil photo, tous deux à droite du viseur. Sur le côté gauche de l’écran LCD se trouve une colonne de commandes pour l’accès au menu et la lecture d’images, mais il y a aussi le bouton i qui vous donne un accès rapide pour contrôler une banque de paramètres de prise de vue affichés sur l’écran LCD arrière. 

À droite de l’écran, il y a un bouton qui bascule la vue en direct, un pavé directionnel et un bouton central OK pour naviguer dans les paramètres, et des boutons pour régler le mode de conduite et supprimer des images.

La disposition des commandes est un bon point de départ pour les tireurs occasionnels, mais il manque quelques éléments. Il n’y a pas de bouton de prévisualisation de la profondeur de champ, vous ne pourrez donc pas réduire l’objectif à l’ouverture de prise de vue avant de prendre une photo pour prévisualiser ce qui sera mis au point ; c’est une fonction utile qui pourrait facilement être attribuée au bouton Fn, mais Nikon ne l’offre pas. 

Il n’y a également qu’un seul cadran de commande, ce qui est vrai pour la plupart des reflex de cette gamme de prix ; les Pentax K-50 et K-500 ont deux cadrans, mais ce sont des exceptions à la règle.

L’écran LCD arrière mesure 3 pouces et offre une résolution de 920 000 points. C’est la même chose avec les reflex : il est suffisamment net pour vérifier la mise au point lors de la lecture de photos ou lors de la prise de vue via Live View. Il affiche l’état de divers paramètres de prise de vue, y compris la vitesse d’obturation, l’ouverture, l’ISO et le point AF actif lorsqu’il n’est pas en mode Live View. 

Il abrite également une banque de paramètres, accessible via le bouton i, qui vous permet de contrôler rapidement le format de fichier et la taille de l’image, la balance des blancs, les paramètres du flash, l’ISO, le mode de mise au point automatique, la zone de mise au point automatique, le modèle de mesure, la puissance de sortie du flash et la compensation d’exposition. 

C’est une alternative solide à la plongée dans le menu pour modifier les paramètres, mais vous devrez toujours le faire pour basculer entre le contrôle ISO manuel et automatique.

Il n’y a pas de Wi-Fi ni de GPS. Vous ne trouverez pas de GPS sur de nombreux reflex, bien que le Sony Alpha 65 (600€ chez Amazon) l’ait, mais le Wi-Fi devient de plus en plus courant en tant que fonctionnalité intégrée. 

Nikon propose le WU-1a (600€ chez Amazon) en tant qu’adaptateur supplémentaire, mais nous avons estimé qu’il était un peu maladroit à utiliser lorsque nous l’avons examiné. Si vous cherchez à transférer des images du D3300 vers votre smartphone ou votre tablette pour un partage en ligne, pensez plutôt à la carte mémoire Eye-Fi Mobi (600€ chez Amazon) – elle est très facile à configurer et fonctionne automatiquement.

Nikon D3300 avis

 

Performances et conclusions

Le D3300 est assez rapide ; il démarre et tire en environ 0,6 seconde et tire à 4,9 images par seconde. La prise de vue en rafale est limitée si vous capturez des images Raw + JPG (4 prises) ou Raw (5 prises), mais elle peut maintenir son rythme pour 100 JPG. Le démarrage est plus rapide que le modèle d’entrée de gamme de Sony, le Alpha 58 (600€ sur Amazon).

Il faut 2,8 secondes complètes pour démarrer et tirer un coup, mais son taux de rafale de 5 images par seconde correspond au D3300. Il a des limitations similaires dans la capture Raw et Raw + JPG, et est bien en deçà du D3300 lors de la prise de vue JPG, ne capturant que 10 images avant de ralentir.

Sa vitesse de mise au point est un peu lente ; il faut 0,3 seconde pour se verrouiller et tirer dans une lumière abondante, environ 0,9 seconde dans une lumière tamisée. Si vous travaillez en mode Live View, vous devrez attendre environ 1,6 seconde sous un éclairage suffisant et 2,8 secondes sous un bon éclairage avant que la mise au point ne soit verrouillée. 

Le D3300 dispose d’un système de mise au point automatique à 11 points qui couvre la moitié centrale du cadre, mais vous pouvez déplacer la zone de mise au point Live View jusqu’au bord du cadre. 

Le Pentax K-50 dispose également d’un système de mise au point à 11 points, mais se verrouille et se déclenche en 0,1 seconde sous un bon éclairage. Le K-50 est un peu plus lent dans une lumière très faible (1,4 seconde), mais sa mise au point Live View se verrouille en 0,8 seconde dans une lumière abondante et 2,3 secondes dans une lumière faible.

J’ai utilisé Imatest pour vérifier la qualité de l’objectif zoom 18-55 mm inclus. Le D3300 est le premier à être livré avec ce zoom particulier ; il a la même plage de focales que les zooms de kit précédents de Nikon, mais il a une conception pliable qui le rend un peu plus compact lorsqu’il n’est pas utilisé. À 18 mm f/3,5, il dépasse les 1 800 lignes par hauteur d’image que nous utilisons pour marquer une image nette, marquant 2 332 lignes sur un test de netteté à pondération centrale. La netteté est bonne sur la majeure partie du cadre, mais diminue sur les bords ; ils ne montrent que 1 127 lignes. 

L’arrêt à f/5.6 corrige cela ; le score pondéré au centre passe à 2 692 lignes et dépasse les 2 000 lignes supérieures. À f / 8, les performances sont plus uniformes sur l’ensemble du cadre, avec un score moyen de 2 949 lignes et des bords supérieurs à 2 700 lignes.photo D3300 et avis

À 35 mm, l’objectif a une ouverture maximale de f/4,5 et est un peu plus doux avec un score moyen de 1 670 lignes. Si vous le pouvez, arrêtez-vous à f / 5,6 – le score moyen passe à 2 422 lignes avec la majeure partie du cadre (y compris les bords) approchant les 2 200 lignes. À f/8, le score moyen est de 3 100 lignes, avec juste une légère baisse de résolution sur les bords du cadre. Zoomer à la distance focale maximale de 55 mm réduit l’ouverture à f/5,6.

L’objectif fonctionne bien ici, encochant 2 603 lignes avec des bords qui atteignent 2 500 lignes ; s’arrêter à f / 8 fait passer le score à 2 974 lignes avec une netteté uniforme sur l’ensemble du cadre.

Ce n’est pas parce qu’un objectif n’est pas net qu’il est génial ; le 18-55 mm a quelques problèmes. À 18 mm, il montre beaucoup de distorsion en barillet, environ 4,2 % ; cela va donner l’impression que les lignes droites se courbent sensiblement vers l’extérieur, comme les nervures d’un tonneau.

Si vous photographiez au format Raw, vous devrez corriger cela vous-même dans le logiciel, mais les tireurs JPG peuvent activer le contrôle de distorsion intégré à l’appareil photo pour redresser ces lignes. La distorsion n’est pas un problème à 35 mm ou 55 mm. 

J’ai également remarqué que dans les situations de fort contre-jour, le 18-55 mm avait tendance à s’évaser, ce qui donnait une image délavée. Dans la même situation, le Nikon AF-S Nikkor 50 mm f / 1.8G Special Edition (698,00 $ sur Amazon) a mieux géré la scène, minimisant les reflets et capturant une photo de bien meilleure qualité.

Imatest vérifie également les photos pour le bruit, ce qui peut introduire un aspect granuleux et blesser les détails lors de la prise de vue aux sensibilités requises pour capturer des photos à une vitesse d’obturation rapide en basse lumière. Le D3300 n’est pas le meilleur appareil photo que nous ayons vu lors de ce test, il ne maintient le bruit qu’en dessous de 1,5 % jusqu’à ISO 800, mais le bruit à ISO 1600 (1,6 %) et ISO 3200 (1,7 %) est juste au-dessus de notre seuil.

 Un examen attentif des photos sur un écran NEC MultiSync PA271W calibré (698,00 $ sur Amazon) montre que les détails sont excellents à ISO 1600, et il y a juste un peu de traces de bavures à ISO 3200. La qualité commence à baisser à ISO 6400, mais je n’hésiterais pas à utiliser cette sensibilité pour le partage Web, même lors de la prise de vue en JPG. Ce n’est que lorsque vous atteignez ISO 12800 et 25600 que les détails sont entièrement effacés.

Vous pouvez obtenir un peu plus de détails sur les prises de vue si vous filmez en Raw ; si le grain ne vous dérange pas, ISO 12800 est utilisable là-bas, et ISO 6400 est excellent en termes de détails. Mais la plupart des gens qui prennent cet appareil photo prendront des photos en JPG, il est donc rafraîchissant de voir que Nikon a choisi de mettre l’accent sur les détails de l’image plutôt que sur la réduction du bruit. 

L’absence de filtre passe-bas optique ne fait pas de mal non plus ; Nikon est la première entreprise à supprimer ce filtre, qui ajoute un léger flou aux images afin de lutter contre le moiré des couleurs, à partir d’un reflex d’entrée de gamme. Dans ma prise de vue, le moiré de couleur, qui peut ajouter un effet arc-en-ciel non naturel à certaines textures, n’était pas un problème, mais si vous le voyez sur les photos, c’est quelque chose que vous pouvez supprimer à l’aide d’un logiciel de retouche d’image.

La vidéo est enregistrée au format QuickTime en qualité 1080p60, 1080p30, 1080p24, 720p60 ou 424p30.

L’avantage de la fréquence d’images maximale de 60 ips est évident ; le mouvement est fluide et l’effet d’obturateur roulant, qui peut provoquer un effet vidéo gélatineux lors de l’enregistrement d’une action rapide, n’est évident que dans les panoramiques très rapides.

Le D3300 fait la mise au point en continu lorsqu’il est réglé sur le mode AF-F, mais il y a eu des moments où il n’a pas reconnu que la scène avait changé et que la mise au point devait être réacquise ; maintenir le déclencheur enfoncé à mi-course forcera l’appareil photo à confirmer la mise au point dans ces cas.

Le son de la mise au point de réglage de l’objectif du kit était audible sur la bande sonore, mais il y a un port d’entrée micro si vous êtes plus sérieux quant à la qualité sonore de vos vidéos.

Il y a aussi un connecteur pour une télécommande filaire, une sortie mini HDMI et un port USB propriétaire sur le côté gauche, le tout recouvert de rabats en caoutchouc.

Le compartiment de la carte mémoire se trouve sur la droite et prend en charge les formats de mémoire SD, SDHC et SDXC. La charge de la batterie intégrée à l’appareil photo n’est pas prise en charge, c’est pourquoi Nikon inclut un chargeur mural standard.

Il a une prise qui se replie lorsqu’il n’est pas utilisé, vous n’aurez donc pas à vous soucier de transporter un cordon supplémentaire.

Le Nikon D3300 est un bon reflex d’entrée de gamme. Il est destiné aux néophytes photographiques et son réglage Guide est un bon moyen pour les personnes qui n’ont pas envie d’apprendre les tenants et les aboutissants du jargon de l’appareil photo pour capturer les moments de la vie en haute qualité. 

Sa qualité d’image est très bonne, même en basse lumière, et même si le zoom fourni a quelques problèmes de distorsion et ne capte pas autant de lumière que d’autres, c’est un bon objectif de départ.

Les photographes avertis qui recherchent un reflex d’entrée de gamme voudront peut-être se tourner vers les Pentax K-50 et K-500, car ils ont certaines fonctionnalités que les obturateurs plus expérimentés apprécieront, et si la petitesse absolue est un problème, le Canon EOS Rebel SL1 ou un appareil photo sans miroir comme le Samsung NX300 ne devrait pas être écarté. 

Mais si vous recherchez un appareil photo pour enregistrer des souvenirs de famille et que vous pensez que votre smartphone ou un appareil photo compact n’offre pas une qualité d’image suffisante, le Nikon D3300 est un bon point de départ.

Nikon D3300 test et avis
4.1/5

Le Nikon D3300 est un appareil photo d’entrée de gamme solide pour les tireurs qui passent à un reflex numérique, mais il n’est pas tout à fait digne d’être nommé Editors ‘Choice.